Lucie Neuropsychologue
Hugo Laprise
mélanie Bolduc
Laurie-Anne Dion
Annabelle-Cournoyer
Stéphanie-Trempe

Jennifer Mawn, M.A.

Neuropsychologue et fondatrice

Détentrice d’une maîtrise en neuropsychologie et membre de l’Ordre des Psychologues du Québec, Jennifer Mawn a rempli les exigences réglementaires pour l’exercice réservé de l’évaluation des troubles neuropsychologiques. Elle est également diplômée en analyse comportementale appliquée (ABA) de l’université Lille III en France. Elle complète actuellement la certification BCIA en neurofeedback sous la direction de Dre. J. Lévesque.

Depuis maintenant plus de 10 ans, Jennifer Mawn se spécialise en neuropsychologie clinique auprès des enfants et adolescents atteints de TDA/H, troubles d’apprentissage, troubles développementaux et problématiques associées.

 

Lucie Trépanier, M.A.


Neuropsychologue

Diplômée de l’Université du Québec à Trois-Rivières en psychologie, elle est membre de l’Ordre des psychologues du Québec. 
Depuis 1999, elle pratique la neuropsychologie clinique auprès d’une clientèle variée. D’abord intéressée par le vieillissement cérébral, elle a travaillé dans le domaine de la santé. Depuis quelques années, son intérêt pour la neuropsychologie pédiatrique a grandi, étant elle-même mère de deux enfants qui ont leurs défis sur le plan des apprentissages scolaires. En avril 2012, elle a terminé une formation en neurofeedback, une option d’entraînement cérébral intéressante pour le TDA/H,  auprès du Dre. Johanne Lévesque, neuropsychologue. C’est avec grand plaisir qu’elle se joint à l’équipe de la Clinique de Neuropsychologie pédiatrique  Rive-Sud.

 

Hugo Laprise, Candidat au doctorat en psychologie

Psychotechnicien

Doctorant en neuropsychologie, Hugo Laprise s’est distingué lors de plusieurs concours, se méritant diverses bourses d’excellence.

Il s’intéresse à la neuromodulation, à la plasticité cérébrale et aux entraînements cognitifs, sujets très pertinents dans une perspective clinique. 

Il a travaillé sur divers projets de recherche appliquée auprès d’enfants, d’adolescents, d’adultes et de personnes âgées.

Ses divers intérêts l’ont emmené à se pencher sur la problématique du TDA/H, tant au point de vu de l’évaluation que de l’intervention à partir des techniques d’entraînement cognitif.

 

Mélanie Bolduc, Candidate au doctorat en psychologie

Psychotechnicienne

Mélanie Bolduc est doctorante en psychologie et membre étudiant de l’Ordre des psychologues du Québec. Ses travaux de recherche portent sur la communication sociale des jeunes enfants présentant un trouble du spectre autistique (TSA) et la qualité des interactions parent-enfant.

Sur le plan clinique, elle se spécialise dans l’évaluation neuropsychologique des troubles développementaux (TSA, TDA/H, syndrome de Gilles de la Tourette) et des troubles d’apprentissage (dyslexie-dysorthographie, dyscalculie, etc.). Suite à un stage en  neuropsychologie au Centre de services psychologiques de l’UQÀM, elle a complété un internat en neuropsychologie pédiatrique à la Clinique d’Intervention Des Troubles Anxieux de l’Hôpital Rivière-des-Praires. En parallèle, Mélanie a également pratiqué en milieu scolaire auprès d’enfants présentant des difficultés comportementales, socioaffectives et d’apprentissage. Elle est aussi formée en entrainement cognitif.

 

Laurie-Anne Dion, Candidate au doctorat en neuropsychologie

Psychotechnicienne

Laurie-Anne Dion est candidate au doctorat en neuropsychologie et membre étudiant de l’Ordre des psychologues du Québec. Son projet de recherche lui a permis de se spécialiser dans l’évaluation neuropsychologique d’une clientèle pédiatrique. Lors d’un stage au Centre de services psychologiques de l’UQAM, elle s’est familiarisée avec diverses problématiques (déficience intellectuelle, trouble de déficit d’attention avec ou sans hyperactivité, dyslexie-dysorthographie, troubles neurologiques, etc.).

Récemment, son intérêt clinique s’est dirigé vers la remédiation cognitive chez les enfants atteints de troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité. Elle a d’ailleurs complété les exigences nécessaires pour le programme Cogmed qui permet un entraînement cognitif à l’aide d’exercice ciblant la mémoire de travail.Elle est également formée en neurofeedback.

Elle est actuellement inscrite au Registre des étudiants de l’Ordre des Psychologues du Québec (OPQ) ainsi qu’à l’Association Québécoise des Neuropsychologues (AQNP).

 

Annabelle Cournoyer

Annabelle Cournoyer est membre étudiante de l’Ordre des psychologues du Québec. Elle poursuit actuellement un doctorat en neuropsychologie à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Dans ses travaux de recherche, elle s’intéresse à l’impact de l’attachement mère-enfant dans l’émergence des troubles de comportement chez les enfants d’âge préscolaire présentant des difficultés exécutives. Annabelle travaille également comme assistante de recherche au Centre de jour de l’Hôpital Sacré-Cœur de Montréal où elle rencontre des enfants référés en pédopsychiatrie ainsi que leurs parents. À ce jour, elle a réalisé sept présentations par affiches à des congrès nationaux et internationaux.

Au plan clinique, Annabelle a réalisé deux stages pratiques à la Clinique universitaire de services psychologiques de l’Université du Québec à Trois-Rivières où elle s’est spécialisée dans l’évaluation neuropsychologique des troubles d’apprentissage et des troubles neurodéveloppementaux tels que le trouble de déficit de l’attention/hyperactivité (TDA/H), les troubles du spectre de l’autisme (TSA), la dyslexie et la dyscalculie. Ayant travaillé auprès de cette clientèle depuis son adolescence, Annabelle souhaite poursuivre son cheminement scolaire et professionnel auprès d’une clientèle infantile et débutera, dès l’automne 2015, un internat à la clinique externe de pédopsychiatrie de l’Hôpital Charles-Le Moyne.

 

Stéphanie Trempe 

Adjointe Administrative depuis plus de 16 ans, Stéphanie est bilingue français/anglais. Elle a une très grande expérience auprès de diverses grandes entreprises, mais aussi auprès de petites entreprises familiales. Professionnelle dans son domaine, elle attache une grande importance à la précision et à la rigueur.

 

 

 

 

 

Jennifer Mawn  M.A